Conseils en écriture

Les descriptions dans un roman

Avec l’aide de Laure « La lectrice », nous allons régulièrement avoir accès à de beaux articles sur l’écriture…

Le premier des articles de Laure que nous allons vous présenté a été rédigé avec l’aide de Stephen King ! Rien que ça !!

Le sujet en est : Les conseils de … Stephen King pour réussir sa description

« Pour Stéphen King, nous dit Laure, une bonne description consiste en quelques détails bien choisis qui vont représenter tout le reste… »

Connaissez-vous le jeu qui consiste à visualiser une image durant une minute, puis l’on vous pose des questions sur ce que vous avez vu : où se trouve la chaise, qu’y a-t-il au sol, de quel côté se ferme la porte… Pour Stéphan King, c’est un peu ce procédé qu’il faut suivre. Il faut visualiser la scène et en sortir les éléments frappants.

Plus le lieu est important dans le roman, plus il y aura de détails.

Nous vous laissons ne compagnie de « La lectrice » et de son article complet. (Lire l'article complet)

Bonne lecture !

La lectrice

 

 

Comment structurer son roman

Il faut avant tout anéantir le concept qu’il faille un chapitre par idée. Nous n’écrivons pas un courrier mais un roman.

Rappelez-vous le temps de nos bonnes vielles rédactions : Introduction, développement et conclusion…

Et bien ici, c’est la même chose : Un roman s’établi en général en trois actes.

Premier acte

Le premier qui dure communément sur un quart de l’histoire est un chapitre d’introduction. Il est primordial car c’est le chapitre qui fera entrer le lecteur dans votre histoire, il faut donc le captiver.

C’est dans ce premier acte que se trouvera la première scène essentielle : C’est la scène qui lance l’histoire du héro, elle doit être captivante.

Pour captiver le lecteur, cette scène doit provoquer l’émotion. N’importe quelle émotion.

Dans ce premier acte, le lecteur arrive dans une histoire où il ne connaît rien, c’est donc ici que l’on décrira le personnage, son environnement… Mais attention à ne pas tout expliquer, vous devez laisser du suspense !

Cette première scène doit être dynamique, il faut qu’elle emporte le lecteur.

C’est dans le premier acte que  l’on trouvera également l’élément déclencheur qui fera l’objet d’une seconde scène. C’est ce qui va tenir tout le roman, garder du suspense.

Vous pouvez commencer par celui-ci ou commencer par présenter le ou les personnages et leur environnement.

Lire la suite

Vos recherches documentaires pour votre roman

Ecrire une histoire nécessite de l’imagination, du talent et des connaissances.

Ces connaissances, selon le contexte de l’histoire que l’on souhaite raconter, peuvent être de différents ordres : géographique, sociologique, historique, économique, scientifique etc.

Par exemple, il est de notoriété publique que jamais Agatha Christie n’aurait pu passer maître dans les meurtres par empoisonnement si elle n’avait pas été infirmière et ensuite assistante en chimie dans un laboratoire hospitalier pendant la première guerre mondiale !

Alors que faire lorsque les connaissances manquent ? Et bien chercher l’information.

Où et comment ?

Documents

 

 

Lire la suite

Comment construire un personnage

Nous savons que notre livre communautaire sera une intrigue policière qui aura lieue à la belle époque. Nous avons juqu'à dimanche soir pour voter sur l'endroit où se déroulera l'histoire.

Ensuite, nous choisirons ensemble les personnages, leurs distinctions physiques, leurs histoires et leurs caractères.

Pour cela, notre "game designer" préféré (Guillaume de la Team) nous donne quelques pistes que nous vous invitons à lire :

La création des personnages...

 

Lire la suite

Pour faire un bon livre…

Que faut-il pour faire un bon livre ?

A la Team, nous nous sommes penchés sur la question et avons cherché quelques dire d'auteurs...

Le désir : Selon Bernard Werber, la première chose pour écrire un bon livre est le désir. Pour lui « La seule motivation honorable me semble être: parce que l'acte d'écrire, de fabriquer un monde, de faire vivre des personnages est déjà une nécessité et un plaisir en soi  (on peut aussi admettre comme motivation: épater une fille dont on est amoureux). »Un bon univers : Mademoiselle Cordelia nous dit que pour éviter de vous poser trop de questions, il faut bien planter son univers dès le début de l’écriture, ensuite nous pourrons entreprendre l’intrigue.

Lire la suite