Les romans historiques

La petite histoire dans la grande Histoire

MA DÉMARCHE - MES CONSEILS - Mon conseil en écriture d'aujourd'hui : écrire un roman qui a lieu dans un contexte historique

Pour écrire un roman qui a lieu dans un contexte historique bien défini, il faut tout d’abord se documenter. Et se documenter beaucoup !

Mais attention aux pièges !

Le premier piège est de vouloir tout mettre.

On est tombé sur un véritable flot d’informations et l’Histoire nous passionne, alors on a envie d’en faire profiter un maximum ses lecteurs. Et c’est là que notre roman risque de prendre la tournure d’un cours. Un seul mot d’ordre : ne vous éloignez pas de votre petite histoire.

Le second piège est de ne pas vérifier ses sources.

Dans une recherche documentaire, il faut toujours vérifier ses sources et recouper ses informations. Sur Internet, si vous voyez le même texte plusieurs fois, ce n’est pas signe d’une information fiable, mais plutôt d’un copier-coller. Moi, je commence par ratisser large, sur Google, Wikipédia (les auteurs citent leurs sources, utilisez-les) puis je finis presque toujours sur le site de la BNF, Gallica.

Le troisième piège : faire évoluer son histoire en fonction de vos trouvailles.

Vos recherches ne doivent pas vous éloigner de votre plan, mais si c’est le cas, posez-vous la question de savoir si le chapitre que vous engagez est cohérent avec votre histoire, s’il ne va pas trop la perturber ou si au contraire il va l’enrichir.

Souvent, l’inspiration me vient de mes trouvailles, mais je reste fidèle à mon plan. Le fil conducteur ne change pas, mais parfois il se délie dans des situations différentes auxquelles j’avais initialement pensé.

Mais ce qui est vrai est que tout roman nécessite des recherches…

… et le genre historique encore plus. Vous devez connaître le mode de vie de l’époque, les costumes, les coutumes, la nourriture, les croyances, les événements historiques… et adapter tout ceci à vos personnages.

Même si je vous ai dit de ne pas alourdir vos écrits de trop de faits historiques, n’hésitez pas à apporter des détails à votre récit afin qu’il transporte votre lecteur dans votre monde et dans son temps. Eux aussi doivent voir, sentir, entendre ce que vos personnages perçoivent.

Les lieux sont importants, vous devez les connaître parfaitement et les situer dans votre temps.  S’il vous est possible de les visiter, ne vous privez pas, sinon faites des recherches d’images, sur les sites de musées ou dans les musées mêmes, les monuments, vous pouvez également utiliser google map qui regorge d’images 3D.

Pour vos dialogues, parfois il est difficile d’utiliser le langage de l’époque. Difficile pour vous, car vous n’êtes pas un expert et aussi pour votre lecteur qui doit pouvoir lire votre roman de façon fluide. La clé est de travailler sur l’authenticité plus que l’exactitude.

 

(Retrouvez quelques documents et illustrations de recherche sur le compte pinterest du site Pinterest

Vous procurer le roman dans sa totalité

Vous trouverez toute une série de conseils en écriture publiés sur l’année 2017.

Les membres du site ont pu durant cette année voir illustrer ces conseils au fil de l'écriture du Malleus.

Aujourd’hui, l’auteure a publié son roman. Vous ne pourrez donc en lire sur le site que les premières pages. Les conseils, quant à eux, resteront consultables.

 

Format papier

Le combat de carnaval et de caremes pierre brueghel l ancien 1559

Illustration : Le combat de carnaval et de caremes - Pierre Brueghel l'Ancien - 1559 

Un peu de documentation... sur notre Pinterest

Pour écrire un bon livre Conseils en écriture Devenir écrivain Savoir écrire un livre Écrire son roman Devenir auteur romans historiques

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

misslou
  • 1. misslou | 25/08/2017
...ça fait bien plaisir de retrouver Alayone , de lire qu'elle retrouve son Tristan préféré, dans l'ambiance particulière de cette fête des fous et que ses espoirs et ses attentes sont comblés.
Ainsi finit le Malleus, car c'est bien là, le dernier épisode ?
Comme souvent, je suis triste de finir un roman que j'aime bien.
Un roman historique de plus et qui m'a réellement emmenée vers d'autres temps, d'autres mœurs, grâce surtout à cette autre langue et tout le mérite en revient à l'auteure.
En refermant le livre, il me manque néanmoins deux choses que je pensais y trouver en l'ouvrant.. J'ai beaucoup apprécié l'histoire de notre jeune héroïne, de son fidèle Grizzli (qui a œuvré pour cette fin heureuse ) et qui souvent racontait l'histoire d'abord dans un lieu, le village et l'abbaye et puis ensuite à Paris. Mais nous n'avons lu que par deux fois, des récits sur la sorcellerie avec la mort de Dame Cunégonde et ensuite celle de Gertrude. Peut-être la présentation du livre qui mettait en avant "la chasse aux sorcières" ne correspond pas tout à fait au fil conducteur de ce récit.
Et puis, en deuxième lieu, je pensais que la boucle serait bouclée et que la fin du livre nous ramènerait au premier chapitre. En fait, c'est au lecteur, sans doute, d'imaginer la suite des évènements ou pas, s'il considère que la sorcière du tout début n'a pas de lien avec Alayone.
En fait, ces remarques touchent à l'idée personnelle que je me faisais en avançant dans la lecture.
Malleus est un roman très réussi, auquel je souhaite un bel avenir et peut-être même un second livre, pour continuer à suivre la vie d'Alayone et de Tristan, cette fois... Bravo et Merci.

Ajouter un commentaire