10 décembre

Voici le conte du 10 décembre écrit par Misslou

(Retour au calendrier de l'avent)

 

Procès verbal

-  Je vous prends la main dans le sac, mon gaillard !

Troubles sur la voie publique, vol, contrebande sans doute !

Qu’est-ce que c’est que tout ce bazar ?

Vous allez me dire que c’est « tombé du camion »…

-  Non, Monsieur l’Agent, du traîneau…

-  C’est ça et prenez-moi pour un idiot !

Insulte à policier dans l’exercice de ses fonctions.

Votre compte est bon. Vos papiers.

-  Euh… je n’ai, en fait, que des papiers-cadeaux…

-  Pas de papiers. Je note.

Déclinez votre identité : nom – adresse.

-  Père Noël. Après c’est comme vous voulez, le Ciel ou Laponie,

le courrier finit toujours par arriver, vous savez.

- Mais il se moque de moi celui-là. On se déguise en Père Noël, on raconte que l’on arrive   tout droit du Ciel et on pense faire ses petites affaires, sans pouvoir être inquiété ?

D’où sortent ces montres, ces tablettes, ces jeux électroniques ?

-  D’une boutique.

-  Ah, vous avouez. Vous les avez volés ?

-  Non, c’est après que j’ai volé dans mon traîneau attelé à mes six fidèles rennes. Mais en route, ce sac est tombé…

- Ca suffit. Je n’en peux plus. Vous vous expliquerez au poste, on verra si faîtes toujours le malin !

-  Mais demandez à mes lutins…

-  Mais oui, bien sûr ! Continuez comme ça et vous allez passer Noël au violon et moi j’aurai du galon.

- Mais vous faîtes une grossière erreur, mon garçon… et le Père Noël disparut …pffft ! se volatilisa ! Il ne restait que son bonnet au sol et un petit nuage de fumée dans l’air.

-  Mais alors, dit l’Agent en se grattant la tête, c’était donc le vrai ?!

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire