20 décembre

Voici le conte du 20 décembre écrit par Lilou et Florence (classe de 6eme)

(Retour au calendrier de l'avent)

 

La harpe magique

Il était une fois, une petite fille qui s’appelait Mélodie. On l’appelait Mélodie car elle était dotée d’un don pour la musique. Un jour, elle entendit un bruit venant du placard. Elle alla voir et crut être dans un rêve quand elle vit un paysage paradisiaque avec des animaux féeriques et des personnes volantes et elle demanda au premier passant :

- Où suis-je ? demanda-t-elle

- Tu es à Paradiland. dit la passante

- Désolée je ne me suis pas présentée je m’appelle Mélodie ! s’exclama-t-elle

- Moi je m’appelle Floriane, ici c’est le domaine de deux fées, une gentille et une méchante. Pendant la nuit c’est la gentille qui contrôle ce monde et à partir de l’aube jusqu’à la nuit tombée c’est la méchante qui gouverne. Ici, les règles sont simples : tu fais ce que tu veux la nuit, mais à l’aube tu pars.

- Floriane lui tend un objet ressemblant à un stylo.

- Qu'est-ce que c’est ? demanda Mélodie étonnée.

- J’espère que tu ne t’en serviras pas, mais il faut être prudente

Mélodie allait contester, mais Floriane était partie.

Mélodie venait tous les soirs, à l’aube, le troisième jour elle était restée attirée par la maison en bonbons.

Tout d’un coup le ciel devenu noir les délicieux bonbons devenaient du charbon. Plus rien ne volait et la terre ressemblait plus à l’enfer qu’au paradis. Mélodie courut, mais cet enfer était sans fin. Après avoir marché des heures, elle vit un château, elle y entra pour s’y réfugier, mais elle fut surprise lorsqu’elle fut prise dans un filet. Elle se rappela de l’objet que Floriane lui avait donné. Elle prit le « stylo » et appuya sur un bouton qui compose cet objet. Quand elle eu appuyé sur ce bouton, une épée apparue. Mélodie la saisie, déchiras le filet avec et s’enfuie, mais lorsqu’elle voulut quitter Paradiland la porte été fermée.

Elle vit une harpe et décida d’en jouer pour passer le temps, dès qu’elle commença le monde changea et il redevenait Paradiland. Alors elle lâcha la harpe et partit.

Lorsqu’elle fut revenue chez elle, elle repensa à cette aventure. Maintenant, la nuit, à la place de ses rêves il y a Paradiland.

Harpe magique

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire