24 décembre

Voici le conte du 24 décembre écrit Misslou

(Retour au calendrier de l'avent)

 

Trois clochards

Voici l'histoire de trois clochards qui traînent peinards, dans une rue de Paris. Ils ont des manteaux et des mitaines troués, des écharpes mitées et tout un tas de bazar dans leur sillage.
Ils ont pour surnoms "Triple-cloche" et "Pois-chiche". Le troisième, le cerveau qui mène tout ce petit monde s'appelle Jo, "Jo, l'harmonica".

Cet après-midi du 24 décembre, ils reviennent d'un pas distrait de la rue Saint-Jacques, avec un panier de Noël donné par les Restos du Cœur : quelques conserves fines et une bouteille de bon vin. La nuit commence à tomber sur Paris, sur les belles vitrines et les beaux restaurants des boulevards.

Devant celui-ci, un étalage de fruits de mer et l'écailler en pleine altercation avec un monsieur chic clamant qu'il avait réservé.

Ni une, ni deux, profitant de l'inattention du commerçant, Jo subtilise une bourriche d'huîtres et prend la fuite, suivi de Pois-chiche et Triple-cloche, au triple galop. Grand brouhaha !
L'écailler vocifère, mais ils sont déjà loin nos trois compères.

- Des huîtres, Jo, c'est la vraie fête !
- T'as vu ça, dit Jo en essayant de retrouver son souffle ! On va voir si Riton et Mimosa sont à Alésia.

Ils étaient bien à leur station habituelle et n'ayant que quelques tomates d'après-marché pour réveillonner, ils crurent voir les Rois Mages débarquer, quand Triple-cloche, Pois-chiche et Jo arrivèrent avec leurs victuailles.

Je te dis pas la ripaille ! Jouez hauts-bois, résonnez clochettes ! Jamais tant rigolé, le ventre plein, des rires à s'en étrangler, quelle belle soirée ! Quel joyeux Noël !

Puis Pois-chiche entonne une chanson. Il a une belle voix de baryton. Jo l'accompagne à l'harmonica. Ca parle de jouets par milliers et se mêlant à ce chant, voici les douze coups de minuit à l'église St-Pierre d'à-côté. On se serait cru dans un village, très loin, il ne manque que la neige, ben tiens v'là les flocons !

Triple-cloche, avec Riton comme oreiller, regarde le ciel. Il croit voir une étoile filante et fait un vœu :

- Qu'est-ce que j'aimerais, les gars, aller dans un pays de neige, faire la balade en traineau, avec les rennes, les grelots et tout, quoi !

- Rien que ça ! dit Jo, en tout cas on s'bouge d'ici, sinon on va geler sur place !

Et il a raison, leurs orteils commencent à devenir glaçons et la goutte au nez de Triple-cloche frise la stalactite.

- Tous à St-Joseph, lance Mimosa, on va allez voir les Tunisiens, ça va nous réchauffer !

Et les voilà partis, Jo, Triple-cloche, Pois-chiche et Compagnie, en chantant le Divin-enfant, en direction de l'hôpital Saint-Joseph. Jo ouvre la marche, il connaît bien le quartier, passe par toutes les petites rues où il a ses adresses et notamment celle où se trouve le coin des encombrants :

- Vise le canapé, Jo, s'écrie Pois-chiche en s'installant royalement dans un superbe trois places crasseux.

Et regardez, le bar est livré avec, s'écrie Mimosa, dénichant un petit meuble à roulettes au milieu des piles de caisses, certaines pleines de bouteilles vides. Il commence à faire son cirque dans la ruelle un peu en pente, où le meuble caracole facilement et en voyant Mimosa, Jo a une idée.

La neige tombe toujours en flocons légers et il y a tout pour bricoler : il ficelle meuble et caisse, y case un coussin du canapé et fait un clin d'œil à ses copains. Les voilà qui chopent Triple-cloche tout étonné :

- Et en avant, le traineau de Votre Excellence est avancé, en route pour la Laponie !

Vous auriez vu ça ! Les deux jambes de Triple-cloche émergeant de la caisse, là-haut, ses quatre potes en guise de rennes, chantant "Vive le vent" à tue-tête, dans le chahut des bouteilles attachées derrière ce curieux traineau. Ils ont dévalé la pente en riant, essayant au mieux de maitriser l'attelage et d'éviter la chute ; puis arrivés en terrain plat, ils ont promené leur copain. Lui, il a bien calé sa tête dans le coussin, il ferme les yeux, il sent la neige tomber sur son front, sur son nez, il entend la voix de ses copains et il sent leur chaude amitié, c'est Noël, un si beau Noël !

Clochard

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire