Côté comédien, ça donne quoi ?

Dans notre article du début de semaine nous avons donné quelques indications pour écrire une pièce de théâtre. Bien sûr, ce ne sont que quelques pistes mais qui peuvent vous permettre de vous lancer, au début.

Aussi nous avons souhaité avoir l’avis des comédiens, leur ressenti lorsqu’ils lisent une pièce, est-ce que, par exemple, ils suivent scrupuleusement les indications de l’auteur ou au contraire, font ils appels à leur esprit créatif.

Nous avons interrogé une comédienne de la troupe « Pas'Sages en scène » qui nous a expliqué comment ils appréhendaient une nouvelle pièce.

En ce qui concerne les didascalies par exemple, voici ce que nous répond Virginie :

Theatre comedien

« Nous ne suivons pas forcément les didascalies. Nous faisons en priorité comme on le ressent, comme nous on l’imagine. Parfois ça nous aide quand même à mettre les choses en situation afin de respecter l’idée générale du texte. Mais nous aimons faire à notre façon et exagérer en fusionnant les idées délirantes de chacun.

Il y a des rôles qui vont d’emblés coller à l’un ou l’autre d’entre nous. Comme tout le monde a lu la pièce, on discute entre nous qui aimerait faire quoi. On fait aussi des lectures entre nous, ce qui oriente également qui serait mieux dans tel ou tel rôle.

Ensuite le personnage se créé de lui même au fur et à mesure que l’on travaille le texte.

Chacun apporte ses idées au cours de l’année pour améliorer les personnages que l’on joue aussi bien sur la façon de dire le texte que sur l’apparence physique du personnage. »

La troupe « Pas'Sages en scène » a joué l’année dernière une pièce de Mily Neau qui s’appelle « Born to be in live ». Mily était metteur en scène pour sa troupe. Mais la troupe de Virginie a réalisé notre propre mise en scène. Elle leur a fait la surprise de venir les voir à leur première représentation et elle a avouée que lorsqu’elle avait écrit sa pièce, elle n’avait pas vu certaines choses de la même manière que « Pas'Sages en scène ». Cela signifie donc que comme pour un roman, chacun peut se faire son interprétation. Souvent on dit d’un roman que le lecteur en écrit la moitié. Au théâtre donc, ce ne sont pas les spectateurs mais les acteurs qui en écrivent une partie.

Virginie nous dit à ce sujet :

« Le texte est le même pour tous mais l’interprétation de celui-ci, mis en évidence par la mise en scène, peut être tout à fait différent. Certaines choses peuvent être plus ou moins exagérées ou jouées d’une façon différente de celle que pensait l’auteur en écrivant la pièce.

C’est en cela que Mily Neau nous a dit qu’elle a vu son texte différemment car comme nous n’avions pas vu son spectacle, nous n’avions pas une idée déjà toute faite des personnages. Nous avons fait notre propre interprétation en imaginant certains personnages de la pièce différemment de ce qu’elle l’avait fait avec sa troupe.

C’est en cela qu’elle a redécouvert son texte puisque c’était la 1ère fois qu’elle voyait un de ses textes joué par une troupe autre que la sienne.

Le travail d’écrivain est un travail complètement différent. J’adore interpréter et imaginer les personnages à la lecture d’un texte mais je ne me vois pas du tout écrire. Il faut trouver l’idée, l’inspiration, les dialogues comiques ce n’est pas du tout mon domaine. Et je remercie grandement tous ces auteurs qui nous fournissent un large choix de texte de théâtre et qui nous permettent de « mettre en vie » leurs personnages et leurs textes. »

Un petit bonus : quelques images de la pièce de Mily Neau « Born to be in live » joué par la troupe « Pas'Sages en scène »

Avez-vous reconnu l’un des comédiens ?

« Born to be in live » une pièce de Mily Neau

Faites un break, oubliez votre boîte mail, et éteignez votre smartphone pour 1h25 de detox !

Capture d'écran acide et colorée de notre société hyperconnectée, « Born to be in live » nous interroge sur notre rapport aux nouvelles technologies et nous plonge avec humour et ironie au cœur de la société virtuelle de demain: celle du spectacle, de l’instantané, de la toxicomanie numérique, des accouchements retransmis en direct.

Dans cette comédie satirique, les tranches de vie 2.0 fusent en haut-débit, soutenues par une troupe de comédiens survoltés.

Conseils en écriture Pour faire un bon livre devenir écrivain

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.