Roman de la team

Les soubrevestes - chapitre 6 (fin) - chapitre 7

Bienvenue dans le monde des capes et des épées où se mêle amour, intrigues et histoire de France... Suite chapitre 6 et début du chapitre 7

« Ambre, depuis le jour où je t’ai recueillie je n’ai cessé de veiller sur toi, comme un trésor. Crois-tu que je laisserai toute ma richesse au premier venu ? Ambre, tu es à moi, et à moi seul, tu le sais Ambre… Nos routes se sont croisées, et aujourd’hui nous parcourrons le même chemin. Où tu décides d’aller, je serai là, en tout lieu, par tous les vents. »


Les soubrevestes semaine 7

Lire la suite

Les soubrevestes - chapitre 6

Bienvenue dans le monde des capes et des épées où se mêle amour, intrigues et histoire de France... Suite chapitre 6

« Alors écoutez-moi bien l’ami, je ne le répéterai pas une deuxième fois : je suis liée aux Carlisle, puissante famille écossaise qui serait heureuse de mettre la main sur une fripouille de votre espèce ainsi que sur votre bateau et toutes vos rapines. De plus, la personne que vous avez prise à votre bord est ma sœur et je pense qu’elle serait heureuse que nous nous retrouvions. Sans compter que mes amis et moi savons-nous servir d’une arme et que nous n’aurions aucune difficulté à vous le démontrer. Donc voici un écu d’or pour nous attendre le temps que nous rendions visite à Monsieur de Carteret, deux autres vous seront donnés à notre embarquement et encore deux autres lorsque nous seront arrivés à destination. Ensuite nous ne voulons plus avoir à faire à vous, ni de loin ni de près »

Les soubrevestes semaine 7

Lire la suite

Les soubrevestes - chapitre 5 et 6

Bienvenue dans le monde des capes et des épées où se mêle amour, intrigues et histoire de France... Suite du chapitre 5 et chapitre 6

« Si vos deux amis ont été repêchés dans ces eaux, ce n’est pas par une réale, mais plus probablement par des pirates. Et si tel est le cas, ils ont sûrement dû être vendus au plus offrant. À l’époque où j’étais l’aumônier de Monsieur de Gondi, alors général des Galères de France, un seul forban était craint de nos équipages, on le nommait Bloody Glengoyne — Glengoyne le sanglant. Son bâtiment était encré sur l’île de Sercq, non loin de Guernesey. Si ces deux pauvres âmes sont encore vivantes, elles ont dû passer par cette île et Dieu seul sait dans quelles mains et dans quelles conditions ils ont pu finir sur cette terre du diable. Si vous décidez d’y risquer une chaloupe, c’est que la mort ne vous effraye pas ou bien vous êtes fous à lier. Je ne peux vous souhaiter que bon vent si tant est qu’il puisse y avoir un vent propice jusqu’à votre perte ». Puis il tourna rapidement les talons comme si le démon le regardait par-dessus les épaules de cet homme d’Église et de la beauté qui l’accompagnait.

Les soubrevestes semaine 7

Lire la suite

Les soubrevestes - chapitre 5 (suite)

Bienvenue dans le monde des capes et des épées où se mêle amour, intrigues et histoire de France... Chapitre 5 (suite) :

Le visage du prêtre se durcit, au diable la politesse et la moralité de sa robe. Il s’approcha de Jane et lui serra le cou tout en approchant son visage à quelques centimètres du sien : « Pourquoi vous en êtes-vous pris à Sérafina ? »

Les joues de Jane s’empourprèrent. Elle ouvrit la bouche pour respirer, mais aucun son ne pouvait en sortir. Romance desserra sont emprise et la jeta au sol. À genoux, le front sur le parquet, elle reprit son souffle et d'une voix tremblante à peine audible, répondit : « Cette sœur était une intrigante, d’ailleurs vous le savez puisque, comme vous, elle était en mission ».

Les soubrevestes semaine 5

Lire la suite

Les soubrevestes - chapitre 5

Bienvenue dans le monde des capes et des épées où se mêle amour, intrigues et histoire de France... Chapitre 5 :

– My Lady, je viens jusqu’à vous pour vous rendre un objet qui est entré malencontreusement en possession d’une connaissance commune.

Jane eut un sourire pincé. Le prêtre continua :

– Voici l’objet ! 

Elle s’en saisit immédiatement avec un regard de triomphe qui se changea presque immédiatement en vive stupéfaction :

– Mais…. Qu’est-ce que cela signifie !? »

 

Les soubrevestes semaine 5

Lire la suite

Les soubrevestes - chapitre 4

Bienvenue dans le monde des capes et des épées où se mêle amour, intrigues et histoire de France... Chapitre 4 : " Elle sortait peu de sa cabine et toujours cachée par une longue cape noire : jamais je n’ai pu voir son visage. Lorsque l'orage éclata, elle se montra sur le pont avec un petit bagage qu’elle tenait fermement contre son buste. Une vague plus importante que les autres l’emporta par-dessus bord. Giuseppe se précipita pour la secourir. Mal lui en prit, il disparut avec l’inconnue. Ils n'ont jamais réapparu. Toutefois le paquet que serait la dame échappa à cette dernière, j’eus le temps de le rattraper et je l’ai ouvert. "

 

Les soubrevestes semaine 4

Lire la suite

Les soubrevestes - chapitre 3

Bienvenue dans le monde des capes et des épées où se mêle amour, intrigues et histoire de France... Chapitre 3 : " Sapientiam tuam plumescit accipiter aut fugit, expandens alas suas ad austrum ? », soit « Est-ce avec ton discernement que le faucon prend son envol, qu’il déploie ses ailes vers le sud ? "

 

Les soubrevestes semaine 3

Lire la suite

Les soubrevestes - chapitre 2

Bienvenue dans le monde des capes et des épées où se mêle amour, intrigues et histoire de France... Chapitre 2 : "... Ils sont venus, dix hommes à cheval, dont le visiteur du couvent, tous autour du grand chêne à parler en italien. Ils portaient une cape noire comme la vôtre Monsieur, mais le blason était différent : quatre carrés écartelés aux premier et quatrième d’azur, cernés de fleurs de lys et aux deuxième et troisième bandés de six pièces d’azur et d’or. Surmontait ces quatre carrés un faucon la tête cachée par un capuchon. "

 

Les soubrevestes semaine 3

Lire la suite