Ingrid S. Kim – « Déambulations »

Aujourd'hui nous vous présentons Ingrid S. Kim et ses « Déambulations »

Des petits mots de l'auteure :

"Moi, je vous recommande ce bouquin. MON bouquin. Parce que toute fausse modestie mise à part, il est bon. Très bon. Un peu glauque, un peu violent, mais la poésie est violente, ou elle est mièvre. Ou elle n'est pas. Parce que la poésie c'est pas les p'tites fleurs et les p'tits zoziaux dans les champs, c'est aussi l'eau sale des ports et les troquets miteux et les marins qui puent et les routes trop longues. C'est le dernier souffle avant le cri, le genou écorché cent fois avant de se relever, c'est les ongles qui mordent la chair pour tenir une seconde de plus, un pas de plus, un matin de plus, et la bouteille de trop et les mots pour le dire."

Ingrid s kim deambulations

L'auteure :

"La vraie vie est ailleurs, elle l'a toujours senti. Elle la cherche partout, depuis toujours, autant qu'elle se souvienne. À l'école, dans les cafés, auprès des tarés. Elle a été repérée tout de suite, les décalés se reconnaissent entre eux. J'ai souvent salué son talent et la qualité de ses textes. Pour moi, comme pour d'autres, ISK fait partie de la nouvelle génération des auteurs qui a appris à voir la beauté dans ce qui est aujourd'hui, et aujourd'hui, ce qui est, c'est ce qui reste." - Jacques Serena

Poète, dramaturge, parolière, Ingrid S. Kim est une touche-à-tout bilingue obsédée par les notions d’oralité, de mot juste et de rythme, en français mais également en anglais, qu’elle a perfectionnées au fil de ses nombreuses vadrouilles sur plusieurs continents. Elle publie régulièrement en revues et anthologies, en France et aux U.S.A., et son premier recueil Déambulations est paru chez MPE Éditions en septembre 2015.

Comment décrirais-tu ta poésie ? (Propos recueillis sur le site « au pouvoir des mots »)

"Comme un cri d’amour à la langue d’abord, à la langue orale surtout. Je travaille énormément sur le rythme, la justesse au sens musical du terme, presque à l’obsession, ce qui explique le peu de ponctuation que j’utilise, j’aime que ça coule, que les souffles et les essoufflements, les pauses et le submergement, le son même des mots soient partie intégrante du sens, que la forme porte le fond en somme.

Mais je la décrirais aussi comme accessible. Ce que j’ai voulu faire depuis que j’écris, depuis toujours en fait, c’est trouver cette langue minutieuse, exacte du parler et la mettre à l’écrit, pour qu’elle touche aussi bien les littéraires exigeants que des gens fermés à la poésie en général ou peu versé dans la littérature. Une espèce de poésie universelle, de poésie de troquet qui cache bien son jeu, comme savent le faire par exemple un Jacques Serena dans le roman ou un Koltès dans le théâtre."

L’œuvre :

Déambulations

Tranches d'errances à la lame, entre passé fantasmé et avenir brumeux, dans l'instant, toujours.

« Un mélange audacieux de contemporain et de classique, alliant l'acharnement d'une plume qui saigne et le lyrisme de ces belles tournures que nous aimons tant. »

« Le Journal des Lettres »


« Ce recueil n’est pas un ouvrage de poésie dans le sens classique du terme, et ce n’est définitivement pas dedans que vous trouverez des histoires de petites fleurs et autres oiseaux romantiques. L’écriture y est sincère, frontale, des fois cinglante et souvent violente. Mais cela n’empêche pas le livre d’être très beau et de véhiculer des ressentis communs à tous les humains de cette terre. De parler des espoirs, des désillusions, des douleurs, des craintes et autant de bouleversements internes qu’il nous arrive de ressentir au quotidien. Le tout avec une plume assurée et décidément brillante, il faut le dire.

Je vous recommande cette lecture, vivement ! »

« Enjeux de Mots »

Ingrid S. Kim - "Déambulations"

Extraits :

"Qu'est-ce que tu veux à la fin?
- Tous les matins de ta vie, ton nom et tes fils.
Ou une clope, s'il t'en reste."

« Et l'Ennui brusquement m'a mordue à la nuque
A l'endroit même
Où tes ongles auraient pu s'enfoncer
Où tu m'aurais mordue
Toi
Tes doigts inquisiteurs
Marbrant de traits livides la peau de mes épaules
Tu n'étais pas l'Élu
Mais dans cette hystérie
Dans la brume éthylène et les vapeurs d'Orient
Aphrodite ivre morte a trébuché sur toi (...) »


 

Paroles de lecteurs

  • Enfin une écriture digne de ce nom, personnelle, exigeante. De vrais moments de poésie, sans sucre ajouté - Par Jack le 12 octobre 2015

« Il est rare qu'une langue soit aussi juste, en aussi parfaite adéquation avec le sujet. De la pure poésie en prose, sans fard, des moments d'aujourd'hui avec des mots d'aujourd'hui, sans concession. »

  • Belle découverte - Par John.D le 2 novembre 2015

« De la poésie d'aujourd'hui, mais surtout de l'émotion !
c'est fort, c'est vrai (tout du moins ça y ressemble énormément)
pas de rimes convenues...et conventionnelles
mais toujours une écriture riche et fluide. »

  • La poésie n'est pas toujours ennuyeuse finalement - Par Matthieu Cousin le 26 janvier 2016

« Il est très difficile de faire une critique d'un recueil de poème sans tomber instantanément dans le pompeux, le grotesque ou la fatuité. Je m'y résigne donc.

Déambulations doit être lu car c'est un ouvrage d'une qualité indéniable dont la noirceur redonne le moral aux nihilistes et la gaieté fera réfléchir les optimistes béats. Il y est question de la condition humaine qui s'adapte à la saleté du monde moderne, de fête, d'alcool, d'amour... Bukowski vient bien entendu à l'esprit mais pourquoi réduire un auteur à une comparaison ?

Ingrid S. Kim a produit une œuvre originale (ce qui est déjà pas mal en tant que tel). Sa plume est une catapulte qui envoie les sombres sentiments avec lesquels nous vivons tous à la hauteur des cimes des grands eucalyptus où broutent les koalas. Sa poésie est meilleure que la mienne.

Bref, vous ne serez pas déçu. »

Ingrid s kim autreslivres

Liens

Facebook : Ingrid S. Kim

Retrouvez l'ouvrage d'Ingrid S.Kim dans notre sélection du mois.

Nos auteurs de la semaine

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

jérôme
  • 1. jérôme | 09/12/2016
Voilà qui crée le besoin d'en savoir davantage !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.