Jean-Christophe Castaing : Le Retour des Cathares

Nous vous avions déjà présenté Jean-Christophe CASTAING dans notre premier article « des auteurs de la semaine » (Voir l'article).

Nous vous invitons à découvrir aujourd’hui son dernier ouvrage, le dernier de sa trilogie de ses enquêtes sur fond de triathlons, trails et marathons

Des petits mots de l'auteur :

"Mes trois premiers romans forment une trilogie de circonstance car  non préméditée, leur suite n'est que la réponse à la demande.

Je m'ingénie à exprimer des situations réalistes en employant des associations de mots inhabituelles basées sur mes perceptions. Au-delà des scènes qui font le fil de ces aventures, les personnages se distinguent par leur épaisseur psychologique et leurs doutes.

Les trois régions du sud-ouest sont mises en valeur, chaque ouvrage inclut du sport, une intrigue incomparable et des sentiments.

Côté style, la chasse aux clichés comme la traque aux répétitions font partie intégrante de mes exigences d'auteur improvisé.

En cadeau, mes chapitres commencent par deux alexandrins de mise  en appétit, annonciateurs contextuels des étapes à franchir."

Le retour des cathares jc castaing

L'auteur :

Jean-Christophe Castaing a participé à plus de deux cents courses dans le grand sud-ouest, triathlons, trails, marathons et autres. Il a décidé de partager l’ambiance sportive régionale en proposant des romans où chacun peut découvrir des intrigues réalistes. Au fil des nouvelles aventures, les lecteurs aiment retrouver les personnages principaux et le style propre à ce scientifique adepte de littérature. Ses trois ouvrages, « L’Année du Triangle », « La Saison des Confusions » et « Le Retour des Cathares », sont basés sur des enquêtes imaginaires venant pimenter la vie déjà bien remplie d’amis triathlètes.

L’œuvre :

"Le Retour des Cathares" est le dernier opus d'une trilogie où chaque ouvrage suit en parallèle 4 fils directeurs : une aventure dans laquelle au moins un héros mène une enquête, où le lecteur peut (re)découvrir l'ambiance et les expériences relatives aux 3 sports du triathlon. De plus, le scénario se déroule dans le cadre régional du sud-ouest et avec des relations humaines riches de sentiments. Cet épisode est un aboutissement qui prolonge "L'Année du Triangle" et "La Saison des Confusions", car les lecteurs retrouvent à la fois les personnages auxquels ils se sont attachés et le style de l'auteur qui a gagné en maturité.

Paroles de lecteurs 

Avec ce 3ème opus nous retrouvons nos triathlètes en pays Cathare pour un superbe triathlon (Iron Man) et une énigme au goût de miel tout cela durant des vacances que l'on peut considérer actives. J'ai aussi apprécié les personnages "secondaires" et les passages sucrés salés que l'auteur nous offre.
Peut-on espérer retrouver nos sportifs dans un autre secteur de notre belle Occitanie ? (Témoignage prit sur Amazon)

Le retour des cathares

Extraits :

Le Trésor

Pour l'esprit éveillé, un trésor, là, tout près, Peut s’enfuir, effrayé, à trop fort l'espérer.

« J’ai enfin droit à ma part de mystère ! ». La phrase exquise diffusait sa saveur de liberté dans l’esprit de Serge. À peine levé, il actionna la remontée du volet roulant et aperçut la tour Barberousse, gardienne de l’histoire de Gruissan. La froideur hivernale desserrait son étreinte, à mesure que la lumière orangée se répandait sur les amandiers aux pétales rosés. Les ombres immenses rampaient, pareilles à une imaginaire marée se retirant doucement vers les façades orientées au nord, au rythme d’une promenade quotidienne. L’obscurité cédait la place après avoir susurré ses précieux conseils à l’esprit de l’homme sage. De cette nuit était née une belle et grande décision. La richesse obtenue la veille grâce à un jeu de hasard n’allait pas seulement relever le niveau de confort de ses petits-enfants. Son rêve de gamin resurgi d’un passé enfoui exigeait une réalisation impérieuse : l’organisation d’une chasse au trésor.

Depuis qu’il avait perdu précocement son épouse, sept ans plus tôt, Serge cohabitait avec son merveilleux fantôme. L’esprit de la défunte ne pouvait peut-être pas partir en paix sans avoir exprimé un au revoir. Le couple conservait ainsi son entente simple et harmonieuse, quasi fusionnelle. Tous les objets qu’elle avait touchés portaient virtuellement une certaine magnificence, comme spontanément bénis par les mains de velours de cette femme aimante. Il remplaçait rarement et à contrecœur un linge de maison déchiré ou l’ustensile de cuisine irréparable. À celle qu’il devinait encore un peu partout, il murmurait des mots bienveillants, de son réveil jusqu’au coucher. Souvent, il lui demandait secrètement son avis pour l’aider dans ses choix. Cette nuit, elle avait implicitement approuvé par la voie onirique, ce projet d’un nouveau Graal cathare.

La Mission

Aux minets enrobés, les menus allégés,

À mission murmurée, la raison du secret.

« Vas-y Bijou, libère ton instinct de chasseur ! » plaisanta Myléna en observant le minet pousser une croquette dans une rainure. Exit la gamelle bien pratique et vidée sans plus d’effort que celui de se pencher. Le vétérinaire avait conseillé la jeune femme de jouer sur le levier de la difficulté, en plus d'une alimentation allégée. La surprise s'était transformée en curiosité en expérimentant un tapis caoutchouteux alvéolé dans lequel les amuse-gueules se logeaient avec malignité. Le chat avait commencé par manger quelques victuailles accessibles, puis entrepris une pêche miraculeuse de sa patte de velours. Hélas pour lui, les tentatives d’utilisation des griffes en guise d'hameçon restèrent infructueuses. Sournoisement, le temps du repas s'était considérablement allongé pour une portion réduite.

Afin de garder Bijou en bonne santé, la maîtresse lui avait aussi acheté un distributeur aléatoire. L'objet cylindrique comportait un réservoir de croquettes, et quelques trous afin de semer parcimonieusement le contenu sur le sol en roulant. D’après le spécialiste de santé animale, l’investissement se justifiait largement, eu égard à la surcharge pondérale du minet. Délaissant la mangeoire ludique enfin nettoyée, le prédateur de pacotille, attiré par l’odeur de nourriture, s'attela à pousser le jouet alimentaire pour compléter son repas. Lorsqu'il n'y eût plus rien à récolter, le félin épuisé par tant d'exercice se laissa tomber mollement sur le sol et se lécha les pattes avec application.

Myléna aimait le voir faire sa toilette de sa langue rose et râpeuse, n’interrompant son activité que pour prêter l’oreille à un bruit suspect.


 

Jean-Christophe Castaing

Liens

Retrouvez les romans de Jean-Christophe Castaing dans notre sélection du mois.

Sur ArtZen : http://www.artzen.fr/pages/artistes/auteurs/jean-christophe-castaing.html

Nos auteurs de la semaine

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.