Yanis TAIEB - L'Aurore des Chrysalides

Yanis TAIEB - L'Aurore des Chrysalides

"Entre rêve et réalité, entre poésie et philosophie, témoignage de notre époque et onirisme, entre espoir et fêlure, regard et déchirure, L’Aurore des Chrysalides est l’histoire d’un voyage intérieur à l’autre bout de soi, à l’autre bout de l’être, à l’autre bout de l’autre. En choisissant de faire parler le héros de l’histoire à la première personne, je renvoie étrangement le lecteur dans une sorte de jeu de miroir, de tel sorte que c’est celui-ci qui se retrouve finalement immergé au plus profond de cette aventure, face à sa propre conscience, à son propre chemin, à sa propre quête, comme une sorte d’expérience de réalité augmentée."

Dans un style fluide, élégant et expressif, l’auteur réussit parfaitement à faire l’amalgame entre récit et poésie, et par moment le rythme lyrique des mots nous emporte, comme le chant d’un chaman, dans une autre dimension, vers d’autres cieux, d’autres horizons.

Les petits mots de l'auteur :

"L'Aurore des Chrysalides Ƹ̴Ӂ̴Ʒ.  Dans une existence, il y a parfois un jour où tout bascule... Et si c'était, pour lui, ce jour ?"

L'Aurore des Chrysalides -  Yanis Taieb

L'auteur :

Il y a trois ans, à 46 ans, Yanis Taieb reprend sa plume, qu’il avait délaissée après ses études, et est rapidement happé par celle-ci, à tel point qu’elle devient un souffle vital. Il décide alors de tout laisser et s’immerge dans un monde de rêves et de mots.

Il en ressort, deux ans après, tel un papillon éclos de sa chrysalide avec son premier ouvrage D’âme de Cœur, un véritable OVNI littéraire qui fait rapidement écho dans le lectorat féminin.

Dans une frénésie qui ne connait nul répit, il sort alors le premier Tome de sa série L’Odyssée des Chrysalides intitulé L'Aurore des Chrysalides, l’autr’ roman,  un roman différent qui ne peut laisser indifférent.

L'univers de Yanis Taieb est peuplé de galaxies, de perceptions extra sensorielles, d’une sensibilité  à fleur de mots, entraînant le lecteur dans une quête initiatique menant au-delà des frontières du réel afin d'investiguer les sentiments émotionnels profonds et la conscience d'être en vie, dans un univers, au sein duquel, l'harmonie est la règle d'or.

Est-ce l’âme d'un poète, d'un troubadour ayant traversé les siècles ou d'un visionnaire qui guide sa plume et dont il nous déclare écrire les mots ?

Nul doute que la prolifique création de Yanis n'est pas prête à se tarir tant et aussi longtemps que ses mots sauront provoquer, intensément, au cœur des lecteurs, une résonance bien étrange,  les portant à ouvrir de nouvelles fenêtres sur un avenir plus radieux, au cœur de notre bouleversante société .

L’œuvre :

Il est parfois un jour où tout bascule sans que l’on sache pourquoi, ni comment, ni pour quelle destination. L’Aurore des Chrysalides est une fresque de la vie, l’histoire d’une quête spirituelle dans laquelle le protagoniste, en nous racontant son propre voyage, nous projette au cœur de notre propre société, de notre propre environnement, de notre propre vie, dans un monde où à tout moment, tout peut arriver. Il nous invite, par son récit, à nous poser des questions fondamentales dans un monde où le formatage des êtres est de plus en plus puissant et efficace et éloigne l’homme de l’idée d’humanité.

Nous projetant constamment du rêve à la réalité et de la réalité au rêve, le héros nous transporte dans un dédale de couloir et nous invite à y ouvrir nos propres portes pour retrouver notre mémoire et réinventer l’histoire, réinventer notre histoire.

Il est parfois un jour où tout bascule, et si c’était pour vous ce jour ?

L aurore des chrysalides yanis taieb

Extraits :

Il est des endroits où tu te sens perdu au milieu de nulle part, des moments où tu te sens perdu un peu partout.

 « J’aurais pu me sentir perdu là au milieu de Tokyo, perdu au milieu de ces immeubles à perte de vue, de ces foules à perte de rue mais il n’en fut rien. Après vingt quatre heures de voyage, j’étais frais comme un gardon, tu sais ce gardon qu’on aurait pêché et laissé sécher, pendant trois jours, en plein cagnard. Pourtant, je ne ressentais pas la fatigue, j’étais comme emporté, transporté, happé par je ne sais quoi, une espèce de sentiment de liberté, une libération. Ici, je n’avais pas d’attache, je ne connaissais rien, je ne connaissais personne, j’avais largué les amarres. Ici pas la peine de jouer à cache-cache, je pouvais flirter avec le hasard, danser avec un éclair, un flash, et peut-être recommencer mon histoire. J’étais comme ces  gens qui vont boire un café ou acheter une baguette de pain, là juste au coin de la rue et qui disparaissent à jamais, qui s’effacent sans face à face… »

« C’était un jour comme ça, quand tu es rattrapé par ta propre histoire, qu’elle te dépasse, qu’elle te dépouille, qu’elle te conduit dans une impasse et verrouille à clé la porte de  tes rêves, tes espoirs, ton avenir et d’un coup de glaive, coupe le fil de ta mémoire et de tes souvenirs. Alors à ce moment-là, tu n’es plus rien, tu n’es plus personne. Alors à ce moment-là, tu n’entends plus que ce brouhaha qui résonne, ton souffle se fait plus court, tu cherches à respirer, tu manques d’air, tu commences à tituber et puis tu te laisses envelopper par cette lumière… ou bien dans un dernier sursaut, dans une ultime bataille, tu te redresses, tu ouvres bien grand la bouche en direction du ciel pour happer ces gouttes de pluie, ces gouttes  d’éternel. Dans un dernier sursaut, dans une ultime bataille tu parviens à sauver ta peau en déposant ta mémoire quelque part, autre part, en suspendant tes rêves au souffle du samurai… »

Petits mots des lecteurs

« Merci Yanis Taïeb Auteur pour ce formidable ouvrage qui nous transporte d'images en voyage, de réflexion à la réalisation, de vécu en expérience ...Merveilleux mariage du papillon à l'humain dans toutes les phases de la vie jusqu'à l'envol vers la lumière, la régénérescence de l'être pour atteindre son plein poten-ciel.. l'élévation de sa conscience vers les sphères inconnues, mere-veilleuses et stupéfiantes de découverte. » 


Par Petit CHARLES

AUCUN DOUTE DU HAUT NIVEAU

"Je suis à mi-chemin du livre et je suis surpris de la qualité de l'auteur. Ce que je considère moi comme étant du hors-norme. C'est avec enthousiasme que je m'empresse de vous le recommander ce tome 1. Je n'ai rien d'autre à rajouter, il est si grand et moi si petit."


Par Olivia -  Quel voyage !

L'auteur, Yanis Taeib est né le 9 octobre 1967 le jour même où le Che Guevara est décédé. Il a repris sa plume le 9 octobre 2012 comme s'il était prédestiné à la reprendre ce jour bien précis. Il raconte les combats qu'il a menés, les rencontres avec son destin, en somme, toute son aventure...son voyage intérieur.

Plusieurs sujets sont traités, la réflexion sur la vie, sur soi-même, les autres, le destin, l'amour, la mort, l'humanité, la société, les différents parcours de la vie, le passé, le présent, le futur, le pardon, la réussite, la liberté, l'individualisme, nos choix, l'enfance, Dieu, l'horreur des guerres...

J'ai particulièrement apprécié la description des quatre catégories d'êtres humains au chapitre nommé L'Etranger et le fait qu'il se trouve un lexique des citations et des métaphores présentes dans ce livre.

C'est un parcours philosophique, une anticipation et une réflexion entre fiction et poésie où l'auteur nous livre ses sentiments les plus profonds avec une véritable sincérité. Les poèmes sont nombreux et la plupart du reste du récit se lit comme des paroles de chansons, c'est très poétique. La plume de l'auteur est donc poétique et très sincère, c'est comme des confidences.

L'auteur nous emporte dans son fort intérieur, dans son monde, ses interrogations, ses décisions et crie sa liberté de recommencer à écrire. Je retiens comme message de tout faire pour réaliser ses rêves en ayant la foi, en croyant en Dieu, en croyant à la Providence, en croyant en son destin, en croyant en sa chance et en croyant en son chemin comme nous le conseille l'auteur. Merci Yanis Taieb pour cette belle découverte !


IB - ‟UN CHEF D’OEUVRE
J’ai lu votre roman d’une traite. Je n’ai levé les yeux que pour y éponger mes larmes .” 
 

MLL

‟Nul ne peut revenir indemne d'une telle lecture qui vous chavire en attendant le prochain voyage. Quand les mots vous touchent et vous transportent, la magie opère, vous transperce, alors apparait, entre les lignes, bien caché, le coeur de l'auteur”


MG

‟L’Aurore des Chrysalides, très attachant. Cet ouvrage ouvre le cœur des humains”
 

MJ

‟L’Aurore des Chrysalides est incroyable, une réflexion sur le monde et sur soi même, j’adore. Lisez déjà les extraits, ça va vous faire tout drôle. ”
 

FA

‟Tes poèmes, tes mots m’ont toujours emportée, aujourd’hui ton roman !! Je retrouve cette écriture entre déchirure et espoir…ce chemin, ce destin…Tu donnes du rêve, de l’émotion, tu apportes de la réflexion, ton côté humain est toujours là, tu touches au cœur et à l’âme, c’est Sublime. Bravo”
 

NA

‟La lecture devient un vrai plaisir tellement on est sous le charme d’un style fluide, élégant et expressif. ”
 

BB

‟Quel voyage, quel tourbillon ! L’auteur nous revoie face à face avec nous même. On se découvre une mer intérieure. Je recommande vivement, c’est un très beau livre. ”
 

NK

‟J’ai retrouvé la sérénité grâce à tes doux mots. Merci encore mille fois.”
 

Sur Fnac.com

‟Un livre qui m'a emporté, autant par son écriture que par sa déchirure Très surprenant ces 3 personnages le samouraï , l'enfant et la femme qui surgissent de l’intérieur même du héros pour le protéger et le guider 3 symboles forts, 3 combats pour une même quête , se retrouver Un appel à l'amour , à la liberté à la vie à l'espoir de l'humanité Il y a un message très fort aussi , comme quoi on doit croire à au moins une chose dans sa vie. Croire en une chose à laquelle on tient le plus au monde et s’y tenir coûte que coûte, ça donne une vraie force. Et pour finir je dirai qu'il y a de magnifiques poèmes.”

Liens

 

J’avais repris ma plume depuis quelques mois quand m’est apparue cette révélation :

"Si Dieu était une femme"… Si la part de féminité en chacun de nous était un don qu’elle nous faisait au moment de naître, une part d’éternité dans la révélation de l’être.
C’est à partir de là que j’ai commencé l’écriture de "Un parfum de féminité". 

Yanis Taieb

Nos auteurs de la semaine

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.