Roman partage

Notre roman partagé

Des conseils en écriture par le partage d'un roman

 

Le Malleus : notre grand roman partagé

Sur “Écrivons un livre” : des conseils en écriture mis en application dans un roman 

L'écriture d’un roman expliqué étape par étape.

 

Vous connaîtrez les démarches de l’auteure, elle vous confiera ses réflexions, ses petits secrets, vous donnera des conseils pour mener à bien votre projet d'écriture et vous verrez évoluer son histoire.

 

La meilleure façon de partager ses conseils en écriture est de les mettre en application !

 

 

1488, nous nous trouvons dans une geôle où l'on interroge une jeune femme sur ses faits de sorcellerie....

- Va Jézabel, succombe et croupi en enfer

Elle accrocha son regard puis lui cracha ces mots :

- Vos flammes embraseront ma chair mais pas mon âme.

- Ton âme ! Tu en as fait commerce avec le Diable, elle brûlera avec tes os...

Quelques mots de l'auteure : "Dans ce roman vous ne trouverez pas de magie, car vous le savez comme moi, les sorcières ne volent pas sur des manches à balai... Non, cette histoire se situe à l'époque tragique où l'on chassait les femmes sous ce prétexte avec comme appuis le "Malleus Maleficarum", manuel écrit par un moine inquisiteur et approuvé par la papauté  de la fin du XVe siècle... Le Malleus Maleficarum (le marteau des sorcière), édité grâce à l'invention de Gutemberg, fut publié en 60 000 exemplaires et fut à l’origine de plus de 30 000 condamnations sur plusieurs siècles.

Découvrez l'histoire d'Alayone de ses 12 à 18 ans...

Bonne lecture !"

Les soubrevestes - chapitre 8

Bienvenue dans le monde des capes et des épées où se mêle amour, intrigues et histoire de France... chapitre 8

N’y tenant plus, elle s’habilla promptement, prit quelques affaires et sortit de sa chambre. La nuit était calme et le bateau encore à quai, mais il lèverait l’ancre tôt le lendemain matin. Pour aller où ? Elle ne le savait pas. Glengoyne ne lui avait rien dit, mais elle pressentait que cela avait un rapport avec ce pirate de John Fitzroy. Elle était persuadée d’avoir été au cœur de leur discussion de ce jour. Il n’était pas question qu’elle se laisse conduire comme une marchandise.

Les soubrevestes semaine 5

Lire la suite

Les soubrevestes - chapitre 7 (suite)

Bienvenue dans le monde des capes et des épées où se mêle amour, intrigues et histoire de France... Suite du chapitre 7

Certain de son effet, Fitzroy ouvrit largement une bouche tout aussi carnassière que celle de son interlocuteur :

– J’ai juste un message à destination d’une de tes connaissances.

Il recula d’un pas, s’approcha de Jane Carlisle et ôta d’un geste brusque le haut de sa cape découvrant ainsi son visage. Les traits de Bloody parquèrent la stupéfaction tandis que Fiztroy continuait avec jubilation :

– Si demain à la même heure je ne revois pas ta chaloupe avec un message semblable, je fais sauter ta coquille de noix ! »

Les soubrevestes semaine 5

Lire la suite

Les soubrevestes - chapitre 7

Bienvenue dans le monde des capes et des épées où se mêle amour, intrigues et histoire de France... Suite du chapitre 7

Il y eut un grognement général. Les marins commencèrent à se regrouper autour de la jeune femme pendant que Bloody les rejoignit et fit un signe d’acquiescement à Ambre pour qu’elle continue. Elle prit une grande inspiration pour se donner du courage et reprit la parole :

– Je viens d’une ville qu’on appelle Plymouth. Ma famille avait fui la France et avait choisi de s’installer à l’autre bout du monde, le plus loin possible du vieux continent. Les origines de ma famille étaient écossaises, aussi fut-elle bien acceptée par la colonie anglophone.

– Ma belle ! Nous autres on s’en fout de savoir d’où tu viens, s’qu’on veut savoir, c’est où tu nous emmènes et pourquoi.

Les soubrevestes semaine 10

Lire la suite

Les soubrevestes - chapitre 7 suite

Bienvenue dans le monde des capes et des épées où se mêle amour, intrigues et histoire de France... Suite du chapitre 7

« L’équipage et moi on vous aime pas. Enfin, vous ou une autre créature du diable c’est pareil. Le capitaine à la réflexion bien basse depuis qu’il vous a rencontré. Et le navire, accosté à la vue de tous, il ne manquerait plus que les gardes du roi nous arrêtent ! Faut partir ma p’tite dame, loin et vite sans quoi…

–  Sans quoi, quoi ?

–  On vous aidera dans vot’ voyage… pour l’enfer…»

Les soubrevestes semaine 10

Lire la suite

Les soubrevestes - chapitre 6 (fin) - chapitre 7

Bienvenue dans le monde des capes et des épées où se mêle amour, intrigues et histoire de France... Suite chapitre 6 et début du chapitre 7

« Ambre, depuis le jour où je t’ai recueillie je n’ai cessé de veiller sur toi, comme un trésor. Crois-tu que je laisserai toute ma richesse au premier venu ? Ambre, tu es à moi, et à moi seul, tu le sais Ambre… Nos routes se sont croisées, et aujourd’hui nous parcourrons le même chemin. Où tu décides d’aller, je serai là, en tout lieu, par tous les vents. »


Les soubrevestes semaine 7

Lire la suite

Les soubrevestes - chapitre 6

Bienvenue dans le monde des capes et des épées où se mêle amour, intrigues et histoire de France... Suite chapitre 6

« Alors écoutez-moi bien l’ami, je ne le répéterai pas une deuxième fois : je suis liée aux Carlisle, puissante famille écossaise qui serait heureuse de mettre la main sur une fripouille de votre espèce ainsi que sur votre bateau et toutes vos rapines. De plus, la personne que vous avez prise à votre bord est ma sœur et je pense qu’elle serait heureuse que nous nous retrouvions. Sans compter que mes amis et moi savons-nous servir d’une arme et que nous n’aurions aucune difficulté à vous le démontrer. Donc voici un écu d’or pour nous attendre le temps que nous rendions visite à Monsieur de Carteret, deux autres vous seront donnés à notre embarquement et encore deux autres lorsque nous seront arrivés à destination. Ensuite nous ne voulons plus avoir à faire à vous, ni de loin ni de près »

Les soubrevestes semaine 7

Lire la suite

Les soubrevestes - chapitre 5 et 6

Bienvenue dans le monde des capes et des épées où se mêle amour, intrigues et histoire de France... Suite du chapitre 5 et chapitre 6

« Si vos deux amis ont été repêchés dans ces eaux, ce n’est pas par une réale, mais plus probablement par des pirates. Et si tel est le cas, ils ont sûrement dû être vendus au plus offrant. À l’époque où j’étais l’aumônier de Monsieur de Gondi, alors général des Galères de France, un seul forban était craint de nos équipages, on le nommait Bloody Glengoyne — Glengoyne le sanglant. Son bâtiment était encré sur l’île de Sercq, non loin de Guernesey. Si ces deux pauvres âmes sont encore vivantes, elles ont dû passer par cette île et Dieu seul sait dans quelles mains et dans quelles conditions ils ont pu finir sur cette terre du diable. Si vous décidez d’y risquer une chaloupe, c’est que la mort ne vous effraye pas ou bien vous êtes fous à lier. Je ne peux vous souhaiter que bon vent si tant est qu’il puisse y avoir un vent propice jusqu’à votre perte ». Puis il tourna rapidement les talons comme si le démon le regardait par-dessus les épaules de cet homme d’Église et de la beauté qui l’accompagnait.

Les soubrevestes semaine 7

Lire la suite

Les soubrevestes - chapitre 5 (suite)

Bienvenue dans le monde des capes et des épées où se mêle amour, intrigues et histoire de France... Chapitre 5 (suite) :

Le visage du prêtre se durcit, au diable la politesse et la moralité de sa robe. Il s’approcha de Jane et lui serra le cou tout en approchant son visage à quelques centimètres du sien : « Pourquoi vous en êtes-vous pris à Sérafina ? »

Les joues de Jane s’empourprèrent. Elle ouvrit la bouche pour respirer, mais aucun son ne pouvait en sortir. Romance desserra sont emprise et la jeta au sol. À genoux, le front sur le parquet, elle reprit son souffle et d'une voix tremblante à peine audible, répondit : « Cette sœur était une intrigante, d’ailleurs vous le savez puisque, comme vous, elle était en mission ».

Les soubrevestes semaine 5

Lire la suite