Roman partagé - Reconquête/ Mon conseil : les blocages

Bonjour,

Comment Tristan va-t-il pouvoir reconquérir sa belle ?

Bonne lecture et n'hésitez pas à publier vos commentaires.

Marie-Laure

Episode 23 - Reconquête

MA DÉMARCHE - MES CONSEILS - Mon conseil en écriture d'aujourd'hui : Les blocages

Les blocages

J'arrive doucement à la fin de mon roman...

Jusqu'à présent ça n'a pas été vraiment difficile, car j'écrivais au fil de mes inspirations sans tenir compte de la chronologie de l'histoire. Mais voilà, j'arrive à des épisodes de transition qui sont importants, mais où le rythme est un peu lent. Tout le monde se remet d'un choc et il faut du temps. Aussi, en faut-il également pour le lecteur ? Peut-être... Mais la difficulté est tout de même de tenir notre lecteur en haleine et là, arrive quelque chose que je n'attendais pas : la sensation de chaos.

Nietzche disait "il faut avoir du chaos en soi pour pouvoir donné naissance à une étoile dansante". Merci, monsieur Nietzche, me voici bien éclairée avec votre petite étoile...

Toujours est-il que je rentre dans l'imprécis et le confus. Ceci n'est rien si on a le temps, mais si on ajoute l'impatience !

Il faut savoir que si l'on part avec l'objectif de mettre de l'ordre dans ses idées on en oublie la créativité. C'est donc le bon moment pour être comme un enfant. Explorez, expérimentez, et sortez de votre zone de confort. Allez,, pourquoi donc ne ferais-je pas un peu de poésie ?

Mais parfois, c'est à l'inverse, les excès d'idées qui bloquent la créativité. Renoncer à certaines idées est très frustrant et ceci peur donner lieu également à des blocages.

Et puis, il faut pouvoir accepter l'incomplet, l'imperfection. Attendre de soi une production de niveau professionnelle peut tuer l'élan créatif. On espère un miracle littéraire ! On peut préparer la scène en adoptant une attitude tolérante vers ce qui va en découler. Ne vous jugez pas sévèrement si vous n'êtes pas inspiré.

Donc mon conseil : laissez-vous aller à l'écriture et soyez perfectionniste uniquement au moment de la relecture. Le fait d'être limité dans le temps n'est peut-être pas un frein en soi. Ceci nous oblige à canaliser notre créativité, à aller vers l'essentiel. Si vous vous obligez à écrire au sein de limites fixes, vous vous protégerez de l'indécision et encouragerez la production d'un résultat.

(Retrouvez quelques documents et illustrations de recherche sur le compte pinterest du site Pinterest

Vous procurer le roman dans sa totalité

Format électronique

Vous trouverez toute une série de conseils en écriture publiés sur l’année 2017.

Les membres du site ont pu durant cette année voir illustrer ces conseils au fil de l'écriture du Malleus.

Aujourd’hui, l’auteure a publié son roman. Vous ne pourrez donc en lire sur le site que les premières pages. Les conseils, quant à eux, resteront consultables.

Format papier

23 reconquete

Illustration : Marie-Laure KÖNIG

 

Un peu de documentation... sur notre Pinterest

Pour faire un bon livre roman partagé devenir écrivain Savoir écrire un livre écrire son roman devenir auteur blog d'écriture

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (3)

mlkonig
Non Misslou ! Ce n'est pas la fin, il reste encore 3 ou 4 épisodes. J'ai dit que c'était "bientôt" terminé, et comme vous le suggérez si bien, il y a une forte chance qu'il s'achève sur une épanadiplose... Il va arriver encore beaucoup de choses à Alayone et nous allons être en sa compagnie encore tout le mois de septembre. Et comme tout bon roman, l'histoire s'achèvera sur le mot "Fin". Ensuite une autre histoire débutera avec un autre auteur, mais je ne vous en dis pas plus...
mlkonig
Bonjours Misslou.

Et qui vous dit que ce sera Alayone qui sera accusée de sorcellerie... Il reste quatre ou cinq épisodes avant la fin du roman, et comme vous le savez (je sais que vous suivez bien tout depuis le début, et je vous en remercie une nouvelle fois) on monte doucement vers le point culminant du chapitre. Les côtes sont toujours plus longues à monter qu'à descendre... Je note aussi votre remarque d'un "narrateur" un peu plus actif. J'y avais songé. L'épisode d'aujourd'hui et celui de la semaine prochaine sont "le calme avant la tempête"... Tout ira bien vite ensuite (la descente) et je vous prépare de bons rebondissements, tout va s’enchaîner, se regrouper, tous les détails du roman que l'on n'avait pas encore perçu vont prendre toute leur ampleur.

Pour répondre à votre question concernant les dénonciations, tout le monde pouvait dénoncer une sorcière, et c'était même très recommandé. On pouvait dénoncer un voisin pour un lopin de terre, sa femme pour en changer, une voisine... ensuite on trouvait toujours une bonne excuse : les yeux verts, on l'a vu voler sur un balai, elle dit des messes noires, elle a un chat noir, si un mari n'éprouvait plus de désir pour sa femme il l'accusait d'avoir fait appel au diable pour le rendre impuissant... Je dis "elle", car l'inquisition en avait surtout après les femmes. Ce sont elles qui détenaient tout le savoir sur les plantes, la médecine. Les femmes médecins, sages femmes, ont créé la première université de médecine pour que finalement, elles y soient interdites. Par jalousie, car les gens n'avaient confiance qu'aux guérisseuses et pas aux hommes. Au point que les professeurs hommes de l'université n'avaient pas le droit de se marier. Alors, imaginez une femme faisant usage de plantes ou de pierres pour se soigner !
misslou
  • 3. misslou | 09/08/2017
Ces pages, toutes sentimentales, conviennent bien à l'époque et à cette belle langue. L'attente était chose courante pour les damoiselles et les damoiseaux en ces temps anciens.

Par contre, les conseils commencent par : "J'arrive doucement à la fin de mon roman "... ce qui m'étonne ! Combien de chapitres ont donc été écrits ? Comment Alayone va -t-elle être accusée de sorcellerie ? car c'est ce que l'on suppose, vu le texte d'introduction ? J'aimerai bien d'ailleurs, en savoir plus, sur la façon dont on dénonçait les soi-disant sorcières ? Etaient-elles toujours "repérée" par leur savoir-faire pour couper et préparer les plantes médicinales ? Sur quoi se basait -on ? ça fait beaucoup de questions !

Ajouter un commentaire