Roman partagé - Une âme charitable/ Mon conseil : les personnages secondaires

Bonjour,

Une âme charitable. On ne l'attendait pas et pourtant...

Bonne lecture et n'hésitez pas à publier vos commentaires.

Marie-Laure

Episode 22 - Une âme charitable

MA DÉMARCHE - MES CONSEILS - Mon conseil en écriture d'aujourd'hui : Les personnages secondaires

Les personnages secondaires

Les personnages secondaires ne sont secondaires que dans le titre, car ils sont également très importants. Ce sont eux qui vont donner du relief à votre histoire. Ils vous aideront par leur réplique où la place qu’ils tiennent à un moment de votre récit de donner de la couleur à votre personnage principal.

Ils peuvent aider ou au contraire mettre en difficulté votre héros, grâce à eux, vous aller montrer des éléments de la personnalité de votre ou de vos personnages principaux.

Vous avez plusieurs échelles de personnages secondaires.

Les moins importants sont les figurants qui vont apporter un peu de réalisme à votre récit. Ce sera par exemple le baron de Montfort, ou même Jeanne d’Arc qui nous permettra de mieux comprendre le chanoine. Ils ne doivent pas prendre trop d’importance dans le récit, mais comme ils passent rapidement, vous pouvez les stéréotyper afin de ne pas perdre de temps dans la profondeur. C’est un personnage qui pourra disparaître facilement du reste de l’histoire.

Vous avez ensuite les personnages mineurs, qui ont un petit rôle, qui mettent l’ambiance ou donnent un petit coup de pouce de temps à autre. Ce sera notre petit Filibert. Le lecteur s’en souviendra, il voudra peut-être en savoir plus sur lui, mais il n’aura pas un rôle déterminant dans l’histoire. Ils peuvent par exemple apporter une pointe d’humour ou être effrayants, comme notre premier inquisiteur.

Puis nous avons les personnages secondaires importants pour l’histoire, les alliés contrastés du héros. C’est là que se situera notre chanoine. Ils ne forment pas l’histoire, mais sans eux, tout serait différent. Il peut être ami, ennemi, mais il donnera la réplique au héros de votre aventure. L’idéal est qu’il contraste avec le caractère de votre personnage principal afin de rendre l’histoire attrayante. Il peut être sa conscience ou au contraire le pousser à la faute, il équilibrera ses traits de caractère, il apportera ce qui manque à votre héros.

Notre chanoine est la raison, le bon sens que n’a pas Alayone et surtout un ami fidèle. Afin qu’il contraste encore plus avec notre héroïne, j’ai choisi de lui faire adopter un langage plus « médiéval » afin d’appuyer le fait qu’il n’ait pas eu d’instruction. Pour ce, je suis allée puisée dans les dictionnaires lexicaux, les tournures de phrases médiévales en les modernisant un peu afin de ne pas rendre la lecture difficile.

Par exemple, les interrogations étaient souvent en post position du sujet : de fer est-il ? Pour répondre « oui » on utilisait « o je » ou  « o tu », « o il » ou si fait…  Non n’existait pas, on disait « je non » ou « nen je » « nen tu » « nen il » très vite devenu « neni ». Le verbe était souvent situé en bout de phrase (un peu comme Yoda) « Que mon bracelet tu portes ». Ni, était « ne » ou était «  ne » et « ne » (il prit ne le gué, ne le pont). « Maintenant » : or, ha hora, lors, dès lors, des ore mais (devenu désormais)… Des tournures également que je ne maîtrise pas tout à fait et que j’arrange à mon goût afin de vous donner l’illusion d’un langage médiéval, aussi proche de la réalité que possible. Et comme le chanoine est censé ne pas s’exprimer dans un « françois » impeccable, tout reste cohérent.

(Retrouvez quelques documents et illustrations de recherche sur le compte pinterest du site Pinterest

Vous procurer le roman dans sa totalité

Format électronique

Vous trouverez toute une série de conseils en écriture publiés sur l’année 2017.

Les membres du site ont pu durant cette année voir illustrer ces conseils au fil de l'écriture du Malleus.

Aujourd’hui, l’auteure a publié son roman. Vous ne pourrez donc en lire sur le site que les premières pages. Les conseils, quant à eux, resteront consultables.

Format papier

Une âme charitable

Illustration : Marie-Laure KÖNIG

 

Un peu de documentation... sur notre Pinterest

blog d'écriture devenir auteur écrire son roman Savoir écrire un livre les personnages dans un roman Pour faire un bon livre roman partagé devenir écrivain

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

misslou
  • 1. misslou | 08/08/2017
Le Malleus se poursuit dans une langue de plus en plus enrichie du style et des tournures moyenâgeuses, bravo ! et le lecteur doit "s'accrocher" surtout au tout début, mais la lecture est ensuite plus facile et finit par un très joli poème, ce lai fort bien tourné.

On est dans cet épisode encore sous le choc et la tristesse qui fait suite au malheur de Gertrude. A demain, pour découvrir peut-être quelle direction va maintenant prendre Alayone et quels sont les évènements qui vont animer tous les personnages de l'Abbaye de St Germain...Je pourrais faire un souhait également, puisqu'il est question des personnages secondaires, c'est que le chat, qui sert le plus souvent de narrateur, soit à un moment, acteur dans le destin de notre jeune héroïne....

Ajouter un commentaire