Un univers de loups

Notre semaine Aouuuh continue avec l’auteure du « sang des Wolf » et de « La nuit de Wolf ». Vous l’aurez compris dans le titre, ces deux romans parlent de loups.

Alors je me suis empressée d’interroger Blanche Montclair pour connaître le secret d’un univers si bien décrit et écrit. 

Des romans à lire absolument !

Une auteure qui aime les loups 1

MLK - Pourquoi cette fascination pour les loups ?

BM - J’ai toujours aimé les animaux, mais la fascination pour les loups m’est venue sur le tard. Malgré leur mauvaise image dans les livres pour enfants, où ils sont souvent représentés comme stupides ou méchants, ils n’avaient pas vraiment pour moi de connotation négative ou menaçante. Je les trouvais même assez beaux et majestueux, avec des yeux splendides… C’est réellement devenu de la fascination il y a quelques années, quand j’ai commencé à lire des articles dédiés au « retour des loups » en Europe : j’y ai appris qu’il revenait dans des régions d’où il avait été chassé, et que dans certaines villes moyennes de Roumanie, on pouvait en recroiser le matin en allant au travail, qu’ils avaient des capacités d’adaptation assez surprenantes. Depuis, plus j’en apprends sur eux, et plus ils me fascinent de par leur beauté et leur intelligence… Et également parce que dans certaines cultures ils sont le symbole de l’amour !

MLK - Avez-vous fait des recherches, recherches sur leur comportement, sur le vocabulaire approprié ?

BM - Oui, pour moi c’était obligatoire. Même pour écrire de la fiction, je ne voulais pas me contenter de ma vision romanesque de ces animaux si majestueux. Et ce même dans le cadre du fantastique traitant de lycanthropie, je ne voulais pas en faire des créatures malveillantes et sanguinaires comme dans les contes ou les films d’horreur ! J’ai donc effectué pas mal de recherches sur leur anatomie et leur façon de bouger pour mes illustrations, mais aussi sur leur sociabilité, leur comportement, leur manière de communiquer entre eux pour employer les termes appropriés. Je sais maintenant qu’ils grondent, jappent, et que l’impression de phosphorescence de leurs yeux est due au « tapis clair » qui tapisse leur rétine ! Je me suis même penchée sur la symbolique du loup dans la culture européenne et judéo-chrétienne. C’est passionnant.

MLK - Est-ce que c'est la connaissance du loup qui vous a amené à écrire votre histoire où aviez-vous votre histoire en tête et vous avez fait des recherches sur l'animal ?

BM : Il y a un peu des deux ! La base de ce qui deviendrai Le Sang des Wolf ne comportait pas de loups, c’était encore autre chose. Mais je savais que je voulais écrit du fantastique et aborder la lycanthropie. Un jour je me suis dit : « Zut ! Cette histoire se passe en Autriche, un pays de forêt et de montagnes, sur des terres qui ont vu naître des tas de légendes ! Ce serait l’idéal pour ces loups ! »

Et hop, c’était parti. J’avais mon idée et ma ligne conductrice, mais je me devais de faire des recherches, car je ne voulais pas traiter de la lycanthropie de manière spectaculaire comme dans un film d’horreur, avec ce complet dédoublement de personnalité. Je voulais voir comment, au quotidien, le loup en l’homme influençait la personnalité et l’attitude de celui-ci, et vice versa. Mes recherches sur les loups m’ont donc permis d’affiner la psychologie de certains personnages, et ont donc grandement influencé certains pans de l’histoire. Avec également de l’imagination, cela va sans dire ! Cette fiction n’a pas non-plus vocation à être scientifique, bien que je voulais ancrer le fantastique dans le monde « réel », tel que nous le connaissons. Ainsi certains héros ont la même grâce que les loups, des relations et une façon particulière de se témoigner de l’affection… Mais je ne peux vous en dire plus sans vous gâcher le plaisir de la découverte !

Le Sang des Wolf

Alors qu’on signale la présence de loups dans le Wienerwald, Zoé, une jeune Française rêveuse entame une toute nouvelle vie dans la capitale autrichienne, entourée de son meilleur ami Jan, flanqué de son arrogant mais très beau cousin Lukas, et de l’exubérante Tristana.
Georg Terwull, inspecteur de police et père de Tristana, enquête sur une étrange série de meurtres: des corps, découverts en ville, portent des traces de morsures de loups et ont littéralement dégorgé de leur sang…

La Nuit de Wolf

Nous sommes en août 1943, dans le Wienerwald, la forêt qui borde la région de Vienne, Gau du IIIe Reich. Depuis le débarquement anglo-américain en Italie, le front se rapproche inexorablement de l'Autriche, les usines d'armement viennoises viennent de subir un premier bombardement d'envergure...
Par une chaude nuit d'été, un enfant s'éveille, blessé et terrifié, au milieu d'un charnier. Se dégageant des cadavres, il parvient à sortir à l'air libre, dans la forêt. 

Blanche montclair 1Les mondes de blanche

Illustrations : Blanche Montclair

Les différents genres de roman Nos auteurs de la semaine Pour faire un bon livre devenir écrivain écrire son roman devenir auteur Savoir écrire un livre blog d'écriture Conseils en écriture

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.