Le plan en dents de scie

Le plan en dents de scie

Nous sommes encore dans un moment de calme, mais qui nous donne des éléments sur la tempête qui arrive doucement. Nous remontons lentement la prochaine dent de scie.

Il faut que j’écrive comme si mes lecteurs ne pouvaient plus se passer de mon histoire. 

Ils m’attendent avec impatience et je ne peux plus les décevoir !

Je ne peux plus rester dans ma vague idée du début, j’ai mon plan. Mes périodes de faibles énergies doivent être de courtes durées pour ne pas tomber dans le faible intérêt. Voilà pourquoi le passage d’aujourd’hui est assez court. Pourtant, ces périodes sont importantes, ce sont elles qui vous permettront de comprendre le fond de l’histoire. Pourquoi est-ce que je parle des pierres, de la nature et des petits oiseaux dans ce nouvel épisode ? Parce que plus tard, vous appréhenderez mieux l’infamie du Malleus, qui je vous le rappelle, à réellement existé et mené au bûcher près de 30 000 personnes, essentiellement des femmes.

Pour assurer la réussite de mon roman et être certaine que l’intérêt du lecteur ne retombe pas, j’ai préparé une petite liste d’idées motivantes ou de phrases percutantes à placer dans mon plan.

Ensuite, j’établis un jeu de couleur : du vert vers le rouge. Je surligne les passages plats en vert, les petits éléments annonciateurs en orange et les tempêtes en rouge. Voici donc le graphique « dent de scie » de mon histoire : 

Dent de scie

(Retrouvez quelques documents et illustrations de recherche sur le compte pinterest du site Pinterest)

Vous procurer le roman dans sa totalité

Vous trouverez toute une série de conseils en écriture publiés sur l’année 2017.

Les membres du site ont pu durant cette année voir illustrer ces conseils au fil de l'écriture du Malleus.

Aujourd’hui, l’auteure a publié son roman. Vous ne pourrez donc en lire sur le site que les premières pages. Les conseils, quant à eux, resteront consultables.

Episode 9 les pierres

Illustration : Sandra GADRET

Un peu de documentation...sur notre Pinterest

Pour écrire un bon livre Conseils en écriture Devenir écrivain Savoir écrire un livre Écrire son roman Devenir auteur

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (2)

misslou
  • 1. misslou | 03/05/2017
Merci pour le schéma des "dents de scie", et nous sommes donc, ici en zone d'accalmie, avant une tempête... Dans cette optique, le passage nous apporte quelques informations. Très peu encore, sur ce qui s'est réellement passé et ces blessures, lors de la scène avec le loup, mais le chemin, l'avenir d' Alayone se dessine, puisqu' elle se sent déjà rejetée des hommes et attirée par la nature, les plantes et leurs pouvoirs...
Je pense qu'il doit y avoir plusieurs schémas de construction pour écrire un livre ? et que cette option des dents de scie pourrait même ne pas être utilisée pour l'ensemble du récit ? Pour ma part, j'aime bien aussi les fins de chapitre qui ne sont pas vraiment des conclusions, mais qui relancent mille interrogations, poussant ainsi le lecteur à se rendre illico au chapitre suivant... A mercredi prochain, pour que la tension monte donc, d'un cran...
mlkonig
Bonjour Misslou, En fait, vous avez raison en ce qui concerne la fin d'un chapitre. J'ai construit mon roman un peu comme un film à épisodes, mais à la fin de chaque épisode, je laisse tout de même des interrogations et une porte ouverte sur le prochain. Car effectivement, si l'on conclut un chapitre sans laisser présager de suite, ou laisser le lecteur sur quelques interrogations (d'où également l'attente d'une réponse concernant la lutte avec le loup...) la lecture risque de s'arrêter moins loin que prévu. Il est également de coutume de dire que c'est aussi le lecteur qui écrit l'histoire : ne pas trop en dire afin de faire fonctionner son imagination... Merci pour vos commentaires et je serai vraiment déçue si un jour vous n'en mettiez pas ! Marie-Laure

Ajouter un commentaire