Mon conseil : Evolution des personnages

MA DÉMARCHE - MES CONSEILS  -  Mon conseil en écriture d'aujourd'hui : Faire évoluer ses personnages

Faire évoluer ses personnages

Vous avez en tout début d’écriture fait des fiches sur vos personnages. Votre personnage principal doit avoir une personnalité forte et réaliste selon les exigences de votre œuvre. 

Sur votre fiche vous avez établi toute une série de caractéristiques physiques et intellectuelles. Par exemple :

  • Ce qui le distingue des autres.
  • Ce qu’il trouve important, ses valeurs.
  • Son tempérament, son attitude face au stress, sa personnalité.
  • Sa santé, ses accidents et l’incidence sur sa vie future, ses handicaps
  • Ses lieux de recueillement, où trouve-t-il du réconfort
  • De quoi a-t-il peur, ses phobies et autres blocages.
  • Comment se voit-il lui-même, comment est-il vu par les autres ?
  • Ce qu’il aime et n’aime pas, ses grandes passions, ce qu’il déteste par-dessus tout.
  • Ses amis, comment se sont-ils rencontrés, ses amis animaux peuvent également avoir une grande importance.

Ses amours, son humeur, sa joie, ce qui le rend furieux, ce qui le rend triste, ce qui le fait rire, comment voit-il la vie ?

Tout cela devra être pris en compte tout le long de votre récit. Afin d’éviter les incohérences, regardez régulièrement votre fiche et surtout, complétez-la au fil de l’écriture.

Ainsi, vous le ferez évoluer, vous le perfectionnerez. N’hésitez pas à allez au fond des choses selon leurs caractéristiques personnelles et leur caractère.

Et n’oubliez pas, un personnage ne doit pas ennuyer votre lecteur. Dans le Malleus, nous avions Tristan, toujours très posé, mais ce qui en faisait un personnage fade. Il était temps que ça change. Aussi, si vous souhaitez faire évoluer un personnage, assurez-vous de la cohérence de son évolution avec ce que vous en avez dit au paravent. Il ne doit pas changer radicalement au risque de perdre le lecteur. Votre personnage doit rester lui-même, mais avec un trait de caractère qu’on ne lui a pas encore vu. Mettez-lui de nouvelles couleurs.

De même, au fil de l’histoire et de ses expériences, votre personnage portera avec lui de nouveaux enseignements qui vont modifier quelques-uns de ses traits de caractère, parfois ses goûts ou son physique. Lorsque vous souhaitez qu’il se modifie, que certains traits de personnalité changent, faites-le lors d’événements forts, remarquables ou tragiques, l’évolution n’en sera que plus plausible, voire même inévitable.

 

Pour écrire un bon livre roman partagé Devenir écrivain Savoir écrire un livre Écrire son roman Devenir auteur

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (3)

misslou
  • 1. misslou | 01/09/2020
Je vois qu' on parle, ici, de personnages.
C'est un réel bonheur de créer un personnage, de l'imaginer, de le faire exister. Il devient pour ainsi dire comme une de nos connaissances et quand on l'évoque en discutant, c'est comme si on parlait d'une personne réelle et elle représente pour un auteur, enfin dans mon cas, une vraie compagnie.
"Bien ficeler un personnage..." , y a - t -il une recette ? J'ai beaucoup de mal à faire des personnages méchants, qui n'ont aucunes valeurs, qui penchent vers le mal. Tout comme j'ai des difficultés à supprimer, à tuer mes personnages.
Je pense que mes personnages sont attachants, on connait toujours un peu leur passé afin qu'ils soient plus proches. Je les décris peu physiquement, je préfère que le lecteur se représente par lui-même Tom ou Martin par exemple, comme sur la page " Au coin du feu". ( je prépare un petit texte au coin du feu, justement sur cette capacité créative du lecteur).
A faire des personnages " gentils", toujours tourné vers le positif, ça peut paraître lassant, un peu mièvre. Mais je trouve
que lire devrait nous emmener vers des univers plus beaux, plus lumineux, plus bleus. Ce monde réel que les hommes façonnent est si violent, si dur, si noir. J'aime bien lire parfois des histoires sombres et j'admire comme certains auteurs nous emmènent dans une ambiance glauque ou on frissonne un peu où on s'inquiète pour le héros. Mais je n'aime pas les récits angoissants, trop de sang , de crimes, de trahisons, de bassesse, de perversité.
J'écris un monde plus heureux avec des personnages positifs, des gens que j'aimerais rencontrer dans la vraie vie. J'aime bien donner une petite caractéristique à mes personnages, celui qui a un petit accent, un tic de langage, celui qui parle comme un livre, celle qui aura des expressions plus cools. L'idéal serait de les reconnaitre juste par leur façon de s'exprimer, sans avoir presque à les nommer. Voilà, tout ce que je pourrais dire de mes personnages....
melaniechangeux
  • 2. melaniechangeux | 22/08/2020
comment on fait pour que le personnage soit bien ficelé
Marie-Laure KONIG
  • Marie-Laure KONIG | 22/08/2020
Bonjour Mélanie, Nous avons ouvert un sujet de discution afin que les membres du site puissent également donner leur avis. Nous préparerons ensuite un nouvel article sur notre blog. L'équipe de "Ecrivons un livre"

Ajouter un commentaire