Mon conseil : un titre et une couverture

MA DÉMARCHE - MES CONSEILS  -  Mon conseil en écriture d'aujourd'hui : Le titre et la couverture

Un titre

C’est aussi le moment de penser à un titre pour notre histoire. Un titre doit être significatif, percutant, faire référence à un élément clé du livre et court. (voir notre article sur le titre : http://www.ecrivonsunlivre.com/derniere/articles-de-la-team/titre.html)

Idéalement le titre doit être annonciateur du contenu du roman.

L’idée principale de l’histoire d’Alayone, au-delà de tout ce qui peut lui arriver, est d’illustrer la cruauté de la chasse aux sorcières à la fin du moyen-âge et qui s’étant bien après la renaissance. Le fil conducteur étant le Malleus Maleficarum (le marteau des sorcières). Rédigé en 1486, il s’agit d’un manuel de procédures très complet destiné à prouver que les sorcières existent et qu’elles doivent être mises à mort. Il s’agit en réalité d’un livre de vengeance écrit par l’inquisiteur Institoris (Heinrich Krammer) qui avait été débouté d’une précédente affaire en 1485 où il tenta de faire brûler 48 femmes et 2 hommes. Il fut lors de ce procès accusé de tenir des propos extravagants non conformes à la loi. Avant de rédiger ce texte, il fit appel au pape Innocent VIII qui fit publier une bulle le 5 décembre 1484 destinée à donner plein pouvoir aux inquisiteurs pour procéder à l’empêchement d’actes hérétiques de personnes par leur incantations, charmes, conjurations, superstitions et sortilèges abominables. Cet écrit, édité grâce à la nouvelle invention de Gutemberg, fut publié en 60 000 exemplaires et fut à l’origine de plus de 30 000 condamnations.

Le titre doit être facile à retenir et à prononcer. Il doit être attractif, intrigant ou mystérieux en fonction du type de roman.

J’ai beaucoup cherché et établi une longue liste. J’ai d’abord songé à un jeu de mots avec l’Épine, le lieu où se situe notre histoire, mais l’épine ne s’appelait pas encore l’épine et ceci risquait de me restreindre à un seul lieu par la suite.

Ensuite, je pensais au chat ou au loup, mais ceci risque d’induire en erreur le lecteur au moment de l'achat du livre.

Je dois rester sur l’idée phare du roman, le fil conducteur, le Malleus… Et bien voici un titre qui me semblerait convenir !

Le Malleus

Est-il annonciateur du contenu du roman ?  Pour ceux qui connaissent le marteau des sorcières oui, pour les autres, il pourrait y avoir un quiproquo entre le terme « malleus » et le mal, la couverture aidant… mais ce serait plutôt une bonne chose. Ce titre étant dans la langue latine, on peut également y percevoir l’époque où se déroule mon histoire.

Est-ce facile à prononcer : oui

Est-ce intrigant, mystérieux : oui !

Et sera-t-il facile à retenir ?  Là, c’est ma grande inconnue… si le lecteur pense au mal, je crois qu’il retiendra le titre.

La couverture

Elle peut être explicite ou implicite, mais toujours être en rapport avec le titre et le contenu. La charte graphique du titre est importante, elle doit être raccord avec le thème, mais à la fois lisible.

Je pouvais également opter pour une couverture neutre, sans image, c’est très chic, mais pas assez « parlant » à mon goût.

Un peu de documentation...sur notre Pinterest

 

Pour écrire un bon livre Conseils en écriture roman partagé Devenir écrivain Savoir écrire un livre Écrire son roman Devenir auteur

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (3)

misslou
  • 1. misslou | 20/04/2019
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Waaaaouuuuh ! Trooop bien !! comme disent les ados ...
En voilà une nouvelle qu'elle est bonne !
Vite, vite,je vais au pas de course, réveiller Tom et Martin !

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
misslou
  • 2. misslou | 19/04/2019
Contente de lire toutes ces rubriques, ces conseils pour imaginer un roman, créer des personnages, les faire "vivre" en quelque sorte et finaliser le livre et la couverture. Et tout cela nous donne bien envie de suivre à nouveau, la création d'un roman...
J'avais suivi avec plaisir et intérêt les aventures d'Alayone, vers l'an 1400, qui se déroulait au fur et à mesure sur le site.
J'espère que le Malleus a rencontré beaucoup de lecteurs et qu'il a fait son chemin. Et puis, nous avions lu "Les Soubrevestes" le roman écrit aussi en direct par une auteure, fidèle de Ecrivons un livre.

Aurons-nous la chance, bientôt, de découvrir une nouvelle histoire s'écrire sous nos yeux ?
Aurons- nous la chance de lire un nouveau roman sur Ecrivons un livre ? Ce serait une très très bonne nouvelle !
Marie-Laure KONIG
  • Marie-Laure KONIG (site web) | 19/04/2019
Oui Misslou, nous allons bientôt reprendre les rênes. Des choses se préparent, nous n'abandonnons pas non plus Louise. Le site a un peu somnolé mais grâce à vous et d'autres membres, le forum est resté vivant, et nous vous remercions pour cela. Vous recevrez prochainement une newsletter vous expliquant les raisons de cette brève interruption dans nos programmes.

Ajouter un commentaire